L'association

Pour les enfants en situation de polyhandicap, enfants sans parole, avec une restriction importante des capacités d’autonomie, le droit d’être considéré d’abord comme un enfant en capacité d’apprentissages, n’a pas été d’emblée reconnu.

C’est sans doute la volonté de combattre cette non reconnaissance qui a été à la source de la création de l’association.

C’est toujours cette volonté de leur reconnaitre avant tout ce droit d’être un enfant qui nous mobilise encore entièrement aujourd’hui.

C’est pour cette raison que nous sommes attachés à l’idée qu’avant d’être en situation de handicap, les enfants accueillis sont d’abord des enfants, aux mêmes droits que les autres. Ainsi, pour nous, qui adhérons à l’Association, l’ensemble de l’accompagnement, qu’il soit sanitaire, éducatif, rééducatif, thérapeutique ou pédagogique, ne doit jamais réduire ces enfants, à tout ou partie des conséquences et limites actuelles de leur situation de handicap.

L’ANAJI une histoire volontariste…

Même si l’association n’est pas à l’initiative de parents, il existe, dès sa fondation, une volonté marquée d’ouvrir la gouvernance aux parents et de renforcer leur participation dans tous les lieux de rencontre ou de décision. Ainsi cette double culture permet avant tout de croiser les regards et d’enrichir les réflexions.

Qui se fonde sur les grands évolutions de notre secteur d’intervention

Portée par des valeurs et convictions partagées

Dès sa création, l’Association se pose comme défenseur de la solidarité et de la lutte contre toute forme d’exclusion et de discrimination, dans le respect de la laïcité, des lois de la République et des « mêmes droits pour tous ».

L’ANAJI a mis l’humanité au cœur de son engagement associatif et la volonté d’appeler ses membres à rechercher, pour chaque personne accueillie et pour sa famille, le bien-être physique, social et environnemental optimum ainsi que l’autonomie la plus grande.

L’ANAJI considère les enfants et les adultes en situation de pluri ou polyhandicap en premier lieu comme des personnes ayant les mêmes besoins que celles de leur âge chronologique et qui sont aptes à développer, selon leurs moyens et leur mode d’expression, des capacités d’apprentissage, en particulier scolaires et d’autonomies dans leur vie quotidienne.

L’ANAJI a la volonté de donner une place importante aux familles et de les solliciter pour participer à la co-construction du projet individualisé, au suivi de leur enfant et toutes décisions qui les concernent. Elle s’engage systématique à les consulter, les écouter et les entendre tout en respectant la discrétion nécessaire.

L’ANAJI est attentive aux évolutions techniques parce qu’elle est persuadée qu’elles participent aux progrès humains et ainsi à un changement de regard sur le pluri ou polyhandicap.

L’ANAJI veut retenir également comme valeur, pour ses professionnels, le droit à progresser et à se réaliser. Ainsi les projets de formation, même au-delà des exigences légales sont examinés et soutenus, afin de pouvoir suivre les évolutions techniques et continuer à prodiguer des soins et un accompagnement de grande qualité aux jeunes ans la recherche continue d’excellence.

 

Le Conseil d’Administration :

HUJEUX Claude, Président

VANSCHOORISSE Bruno, Vice-Président

GEKIERE Michel, Trésorier

BLAEVOET Jean-Pierre, Membre

DERONNE ROUSSEL Sylvie, Membre

DESPLANQUE Marc, Membre

FONTAINE Thierry, Membre

GRYSON Eric, Membre

HAESEBROECK Bernard, Membre

HUJEUX Marie-Claire, Membre

KERFYSER Jean-Michel, Membre

LIBERT Cédric, Membre

MESSAGER Claudine, Membre

TAYLOR Suzanne, Membre

TURBIEZ Nicole, Membre

Engagements Associatifs Communication Alternative et Améliorée (CAA)

Veuillez cliquer ici pour voir le fichier PDF